Notre histoire

Le Beau, le Bon et le Bien

La beauté d’une forêt sauvage et celle de la cabosse de cacao à l’intérieur de laquelle se trouve la fève qui va donner naissance au breuvage royal : le chocolat.

 

C’est au sud du Cameroun que le voyage commence. 150 petits producteurs choisis pour leur terroir et la qualité de leur plantation, produisent la fève, qui après une procédure de séchage et de fermentation très rigoureuse, va être acheminée en France pour donner naissance à un chocolat haut de gamme.
L’Intensité des parfums qui se dégage des cuves, l’architecture désordonnée d’un mendiant, la texture d’un bonbon praliné fait maison, tout cela définit le bon chocolat. La qualité de la matière première est déterminante cependant, elle n’est pas seule à intervenir dans la réalisation d’un chocolat qui a l’ambition de ravir les palais. La recherche de l’excellence doit s’appliquer à toutes les autres étapes de la fabrication dont la torréfaction, étape qui révèle les arômes du chocolat. Ces autres étapes sont réalisées en France sous l’œil exigeant d’un maître chocolatier et de son équipe d’artisans engagés dans la réussite d’un chocolat authentique.
Il ne reste plus qu’à inventer des mélanges originaux : aujourd’hui la noisette, l’ananas, la noix de coco, le gingembre. Demain qui sait ! Des mélanges atypiques pour un dépaysement des papilles assuré !

 

Le bien-être des petits producteurs rémunérés équitablement au-dessus des cours de bourse et celui de salariés handicapés engagés dans la réussite d’une entreprise qui leur donne la possibilité de gagner leur indépendance fait partie intégrante de l’éthique de Févier d’or.

 

 

Envie d'une douceur ?